Récession: »La France s’en sort plutôt mieux que ses voisins européens »

article publié dans lexpress.fr

« La récession se prolonge », voilà le titre de la note de conjoncture publiée ce vendredi par l’INSEE. L’institution table sur un recul de 1,5% du PIB au premier trimestre et de 0,6% au deuxième trimestre 2009, ainsi qu’une aggravation du niveau du chômage. Eric Dubois, chef du département de la conjoncture de l’INSEE, détaille ces différents chiffres.

L’INSEE annonce une baisse du PIB de 1,6% pour le premier trimestre 2009 et de 0,6% pour le second. Quels sont les principaux indicateurs en cause?

Il est difficile de dégager seulement un ou deux indicateurs en cause. Tous les indicateurs, mise à part la consommation des ménages, sont concernés par cette baisse. En temps de crise, les entreprises manquent de visibilité sur leur financement. Elles sont contraintes (et parfois s’auto-contraignent) d’ajuster leur dépense au plus serré.

Concrètement cela se traduit par une réduction des investissements et une régulation des stocks. Pour ajuster leur stocks, les entreprises n’hésitent pas à baisser leur production. Par ailleurs, le commerce mondial recule, ce qui implique une baisse des exportations. Enfin, si elle reste dans le vert, la demande des ménages est affectée. On assiste à une baisse de cet indicateur, notamment en matière immobilière. Lire la suite

Publicités

A combien sera fixée la TVA dans la restauration?

article publié dans l’Express.fr

TVA réduite
TVA réduite

L’UE a donné son feu vert à un taux réduit de TVA dans la restauration. Mais il ne sera pas forcément fixé à 5,5%… Voici pourquoi.

12%, 10%, 5,5%… depuis l’annonce d’un accord sur une TVA réduite sur plusieurs secteurs, dont la restauration, les speculations vont bon train pour connaître le nouveau taux. LEXPRESS fait le tour des questions qui entoure ce débat.

Les restaurateurs ont-ils vraiment obtenu gain de cause ?

Oui et non. L’Union européenne a autorisé, après des années de discorde, les gouvernements nationaux à réduire la TVA dans certain secteurs dont la restauration. Mais, pour tous les professionnels du secteur, il ne s’agit que d’une première étape. Tant que le niveau de TVA n’est pas fixé, ils restent sur leur garde, à l’image de  Christine Pujol, présidente du Umih, principal syndicat des restaurateurs qui précise : « Nous devons maintenant convaincre que le gouvernement que seul un taux à 5,5 % est pertinent. Nous ne voulons pas d’un taux à 10 % ». Même son de cloche au Syndicat national des hôteliers, restaurateurs, cafetiers et traiteurs. Dans un communiqué son Président, Didier Chenet, affirme: « Il nous faut maintenant nous assurer que ce taux de TVA réduit est bien celui de 5,5%. Un autre taux serait une erreur économique, politique et sociale ».

Lire la suite

Qui va profiter de la TVA réduite dans la restauration?

article publié dans l’express.Fr

TVA réduite
TVA réduite

Les ministres européens se sont mis d’accord, ce mardi, sur une réduction de la TVA dans plusieurs secteurs, dont la restauration. Après l’annonce de ce compromis, les professionnels du secteur sont revenus sur les différentes possiblités qui s’offrent aux restaurateurs… LEXPRESS.fr fait le point.

C’est « un grand soulagement » pour Christine Pujol présidente de l’union des métiers et des industries de l’hôtellerie , « une énorme satisfaction » pour Jean-François Girault, président de la Confédération des professionnels indépendants de l’hôtellerie… Après l’annonce de l’accord sur la réduction de la TVA dans la restauration, les professionnels du secteur se sont tous réjouis. Mais que peuvent faire les restaurateurs des économies engendrés par cette réduction ?

Lire la suite

La riposte graduée va coûter cher aux fournisseurs d’accès

publié dans l’Express.fr le 4 mars 2009

 PHOTO JOEL SAGET
PHOTO JOEL SAGET

Un rapport, dévoilé par Les Echos, chiffre à 70 millions d’euros la facture pour les FAI. La loi création et Internet les oblige à dévoiler les identités des internautes pirates et à couper leur accès en cas de récidive.

La facture va être salée pour les fournisseurs d’accès internet. Déjà opposés la riposte graduée que veut mettre en place le Ministre de la Culture, avec le projet de loi Création et Internet, le rapport du conseil général des technologies de l’information (CGTI) ne va pas rassurer les opérateurs Internet. Lire la suite