iFeel_IM ou quand internet vous hug

Le papillon dans l’estomac à l’idée de le revoir, le cœur qui s’accélère lors de vos étreintes…depuis votre dernière relation, tout cela vous manque… ! ! ! Les ingénieurs japonais ont trouvé la solution : le iFeel_IM.

Présenté lors d’un salon de robotique à Megève, le iFeel_IM est une veste qui, grâce à des capteurs, stimulent le corps humain pour générer des émotions.

La veste mesure la fréquence cardiaque du joueur, sa chaleur émise et peut évaluer sa peur. Le prototype peut détecter et retransmettre la joie, l’angoisse et la colère dans 90 % des cas. Et la honte, le sentiment de culpabilité, le dégoût, l’intérêt et la surprise dans 80 % des situations. Lire la suite

Publicités

La fin du « juno effect »

Pour ceux qui croyaient encore à l’existence d’un « Juno effect » sur le comportement des adolescentes américaines, les dernières statistiques du Center for Disease Control and Prevention, viennent d’y mettre fin.

Entre 2007 et 2009, le taux de grossesse des adolescentes américaines est tombé de 2%. Ces nouveaux chiffres mettent fin au pic observé en 2005 et 2006 que certain expliqué comme un « Juno effect ». Pondu à la suite du succès du film de Jason Reitman, le « Juno effect » évoque le comportement de ces jeunes américaines convaincues par le film à l’idée d’être mère adolescente. Lire la suite

L’acte sexuel ne resiste pas aux réseaux sociaux

Y’a t il encore une sphére de la vie personnelle qui résiste à l’assaut des réseaux sociaux ? La réponse est négative si l’on en croit les résultats d’une enquête produite par le retrogadgetology report et publié dans le Huffington post.

Près de 11% des interrogés de moins de 25 ans admettent avoir déjà consulté leurs réseaux sociaux pendant l’acte sexuel.
Pour les plus de 25 ans ce chiffre tombe à 7%. Lire la suite

Sex-addiction : véritable maladie ou nouveau business ?

Cela fait quelques semaines que le sujet est au coeur de l’actualité…quid de l’addiction sexuelle? Les infidélités du golfeur Tiger Wood ont lancé le premier pavé dans la marre…C’est désormais au tour du mari de Sandra Bullock, Jesse James, de rentrer en cure de désintoxication…Et de relancer le débat : l’addiction sexuelle est elle une véritable maladie ?
C’est le site de la BBC qui pose la question ce matin en révélant que depuis l’affaire Wood les cliniques anglaises voient affluer ces hommes qui ne peuvent se passer de sexe.
Comme chez les alcooliques anomymes, le reporter de la BBC, raconte que les patients s’assoient en cercle pour confesser leur addiction…Comme des drogués, ils racontent leur vie autour de la sexualité…

« I started losing work, because I was concentrating on going out finding people to sleep with. Every day, I’d be straight into a pub, on the job and it wasn’t that hard to find in Blackpool cause it’s what most people come here looking for anyway, with hen nights and so on. It was kind of put on a plate. » raconte Dany. Lire la suite