Lust In Translation est mort

C’était quand on s’aimait encore, il croyait en moi et en mes capacités à écrire et produire. Il avait créé un espace pour moi, pour mes mots et mes sujets d’intérêt… jusqu’à hier cet espace à survécu mais dans un accès de colère habituelle, Vitor a, hier soir, tout détruit. Lust-In-Translation est mort.

C’est un grand vide que je ressens. C »est donc définitivement finit. Les derniers liens qui nous unissaient sont morts, il n’y a plus rien entre nous que du ressentiment, de la colère et des souvenirs. Lire la suite

Publicités

Si tu vas à Rio….

Et un jour, ca lâche. C’est quelque chose que vous ressentez au fond des tripes, c’est finit, vous êtes en train de l’oublier. C’est vos entrailles qui le disent, il n’y a plus rien à faire, vous ne vous battrez plus pour le conquérir ou pour ne pas qu’il vous oublie, c’est fini. Lire la suite