« Shame », une déception

J’ai enfin eu l’opportunité de voir « Shame », ce film réalisé par Steve Mcquenn et parlant de l’addiction à la sexualité d’une trentenaire new yorkais… Le sujet avait l’air prometteur, soutenu par un casting qui me faisait envie, mais cela ne semble pas avoir suffit.

Long et lent, Shame n’entre jamais dans le vif du sujet. A la fin des 1heures 40 de pellicule, on ne sait plus si McQuenn a voulu parler d’une névrose, si iln a voulu faire le portrait d’un homme paumé dans sa vie personnelle ou si il a voulu écrit un pamphlet puritain contre l’hyper sexualisation….Il nous reste uniquement le sentiment que Steve McQuenn s’est perdu dans les méandres de son oeuvre nous donnant à voir des bouts de choses sont jamais soumettre à l’oeil du spectateur le vrai sujet.

Sur ce Brandon, si justement interpréter par Fassbender et si joliment filmé, on ne sait rien. Il manque, pour que le spectateur accroche sur ce personnage, de la consistante. Esclave de ses pulsions sexuelles déviantes, Brandon ne contrôle pas son corps.

On retiendra du film des scènes magnifiquement filmés, des gros plans interminables qui rendent à voir le malaise, une bande sonore forte qui ne fait que renforcer ce sentiment.  Il nous manque du contenu pour comprendre pourquoi Brandon en est rendu là, pourquoi cette sexualité qu’il ne controle pas, ce corps qui l’emprisonne, lui pose tant de difficultés? pourquoi ressent il ce sentiment de honte?

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s