Et lui par moi…

Le Grand Soir version helvétique :

La veste qui tombe impeccablement sur la chemise blanche entrouverte, les lunettes carrés posées au plus près du visage, Olivier le dit, il a « un look de droite ». Un comble pour celui qui se définit politiquement comme social-démocrate et avoue haïr les préjugés.
Ce Suisse d’origine, arrivé tout récemment à Paris, s’affirme comme un ardent défenseur de l’ouverture d’esprit, de l’honnêteté intellectuelle et de la sincérité. Des préceptes qu’il applique avant tout à lui même. Quand on lui demande pourquoi le journalisme, il répond sans vergogne qu’entre autres « avoir sa tronche dans les journaux » ne lui déplairait pas. Un égocentrisme vite contré par un discours humaniste, centré sur la notion d’intérêt général. Lire la suite

Publicités