Blog de jeune journaliste

En trainant sur le web, on trouve parfois des beaux blogs, des beaux textes que l’on aurait eu envie d’écrire…
J’avais un portrait à écrire, ça faisait longtemps que je ne m’étais pas adonnée à l’exercice, j’ai lu des articles et des articles… Au détour d’une recherche google je suis tombée sur ce blog…
Il se trouve que j’ai connu l’auteure…Les textes sont bien écrits, le ton est souvent juste…
Ça ne fait jamais de mal de partager ces découvertes : http://sacdefille.wordpress.com/

Publicités

François Reynaert : Rouletabille des temps modernes

49 ans, avec honnêteté et impertinence, , le journaliste du Nouvel Obs et chroniqueur à France Inter revient sur les différentes étapes de sa carrière.

Dans son pull bleu marine un peu étriqué et sa chemise à carreaux bien mise par dessous, on lui donnerait le bon Dieu sans confession. Mais à la vue des chaussures bleues et roses fluos vissées à ses pieds, on comprend que François Reynaert n’est pas un enfant de cœur. Certes il a commencé sa carrière de journaliste dans les pages religion de Libération, mais l’écrivain a rapidement choisi le chemin du purgatoire. Lire la suite

Et lui par moi…

Le Grand Soir version helvétique :

La veste qui tombe impeccablement sur la chemise blanche entrouverte, les lunettes carrés posées au plus près du visage, Olivier le dit, il a « un look de droite ». Un comble pour celui qui se définit politiquement comme social-démocrate et avoue haïr les préjugés.
Ce Suisse d’origine, arrivé tout récemment à Paris, s’affirme comme un ardent défenseur de l’ouverture d’esprit, de l’honnêteté intellectuelle et de la sincérité. Des préceptes qu’il applique avant tout à lui même. Quand on lui demande pourquoi le journalisme, il répond sans vergogne qu’entre autres « avoir sa tronche dans les journaux » ne lui déplairait pas. Un égocentrisme vite contré par un discours humaniste, centré sur la notion d’intérêt général. Lire la suite

Et moi, et moi et moi…

Cette semaine, portrait à écrire sur un autre élève de la promo…
voilà ce à quoi je ressemble, il parait….

« Autopsie » d’une camarade
« Je ne fais pas confiance facilement » me dit-elle assez rapidement. « Elle », c’est Adeline, 24 ans, étudiante au master journalisme anglophone, au sortir de la prestigieuse IEP. « Les gens, je dois les connaître avant de montrer qui je suis ». On serait tenté d’attribuer cette posture à la pudeur du Nord – elle vient de Lille – mais c’est peut-être trop facile. On aura quand même parlé de ses rapports humains. 2 ans, c’est sa moyenne pour devenir l’amie de quelqu’un. Un Suisse acquiescerait : « lent’ment mais sûrement ». Lire la suite

Fleur de Paris….

Le titre fera sourire, on se demandera pourquoi écrire sur son pays, sur sa capitale… je répondrai que je ne connais pas cette ville… Pendant 3 mois, j’ai fait découvrir New York, j’ai pris goût aux mots quotidiens, à cet épanchement journalier sur mes découvertes.

La tristesse du retour passée, il me reste l’envie d’écrire, le besoin de raconter, voilà donc l’hypothèse de base de cette nouvelle interface…

Paris est une ville que je connais peu. Les clichés négatifs se bousculent dans ma tête, une ville au romantisme dégoulinant, à la culture élitiste, aux bâtiments hautains, et aux habitants arrogants…

Et puis, ce master de journalisme… Parce que je suis carriériste, la question de la ville n’a pas vraiment eu le droit de citer face à l’impératif de mon ambition… Me voilà donc lancée dans la capitale après 5 ans passé à Lille et 18 mois de l’autre coté de l’Atlantique.

Quelques mois pour déconstruire mes opinions et en établir de nouvelles, quelques mois pour m’approprier les lieux, pour faire de Paris une de MES villes….

Let’s go…

[deezer]2561[/deezer]